Barrage  St Andoche



       

   Type d’ouvrage : Barrage à clapets

   Localisation :

   Cours d’eau : L’Arroux

   Commune : Commune d’Autun

   Département : Saône et Loire (71)

   N° de Parcelles : 39 en RG et 49 en RD


Gestion :

Propriétaire : Commune d’Autun

Gestionnaire : Commune d’Autun

Usages actuels : Prélèvements d’eau Pêche - Agrément

Usages anciens : idem

Construction : 1949

Travaux réalisés : Oui après 1979 mais pas de détail

Classement migrateur :

De la confluence avec la Loire au pont de l’Arroux (RD 980).

Arrêté du 2 janvier 1986 (Article L232-6) pour le brochet, l’anguille, la lamproie marine et fluviatile.

Arrêté du 26 novembre 1987 pour le Saumon.

La commune d’AUTUN est dans l’obligation d’assurer la franchissabilité piscicole de l’ouvrage de Saint-Andoche depuis janvier 1991 car la réglementation basée sur une obligation de moyens a évolué vers une obligation de résultats (non respectée dans le cas présent).

Franchissabilité piscicole : Non sauf en crue

 

PRESENTATION DE L’ETUDE

                         

Effacement de l'ouvrage les conséquences:

Description de l’aménagement

Les clapets du barrage sont supprimés. Une excavation de 30 cm est aménagée dans la fondation de l’ouvrage pour garantir la migration piscicole.

A titre de mesures de compensation hydraulique :

- La végétation dans le lit devra être entretenue,

- Une augmentation de la section de 10 à 20 m² est à prévoir en rive droite sur un linéaire de 1 km environ.

2009 Réhabilitation des barrages sur l’Arroux 09-19 - Phase 1 - 6 - Elaboration de scenarii

Actuellement pour les débits d’étiage et moyen, le niveau en amont du barrage est maintenu fixe par la présence des clapets. La suppression de l’ouvrage se traduira par un abaissement de la ligne d’eau de 1,2 m au droit du barrage et de 0,5 m au droit du pont d’Arroux. Le linéaire de cours d’eau concerné est de 1,7 km.

L’abaissement de la hauteur d’eau s’accompagnera d’une diminution de la largeur en eau du lit. Entre le pont Saint-Andoche et le pont d’Arroux, la largeur en eau du lit mineur est aujourd’hui de 22 à 36 m.

La nouvelle configuration du lit peut être appréciée :

- Sur les photographies réalisées en 1998 lors d’un abaissement partiel des clapets,

- Sur la photographie aérienne de 1946 qui présente la configuration du lit avant la réalisation du barrage (1949).

Après abaissement, la largeur sera d’une quinzaine de mètres. La fraction du lit émergée se végétalisera rapidement d’autant qu’une fraction importante de limons est présente dans le lit.

Une analyse simplifiée des incidences hydrauliques met en exergue pour un événement décennal (événement où des vulnérabilités sont concernées aux abords du pont d’Arroux et de Saint Andoche) :

- Un exhaussement supérieur à 20 cm en l’absence d’entretien,

- Un exhaussement d’une dizaine de cm avec entretien qui impose des mesures compensatoires d’augmentation de la section hydraulique.

           

                      

Avantages

- Restauration d’un fonctionnement naturel tant du point de vue piscicole que des flux de sédiments,

- Répond aux exigences règlementaires et participe à l’atteinte des objectifs de la DCE 2015 et notamment en matière de restauration hydrogéomorphologique des cours d’eau.

Inconvénients

- Incidences hydrauliques sur des habitations vulnérables :

=>Impose à titre de mesures compensatoires :

o Un entretien du lit sur un linéaire de 1,5 km,

o Des acquisitions en rive droite sur un linéaire de 1 km afin de retrouver une capacité hydraulique similaire à celle de l’état actuel. Parcelles concernées : 125, 127, 123 ; 124, 60,

- Incidence environnementale forte de l’entretien répété dans le lit qui ne peut atteindre une configuration naturelle,

- Incidence paysagère,

- Incidence sur la pratique de la pêche en centre ville.

             

Réhabilitation du barrage et mise en place d’une rivière artificielle

 

Description de l’aménagement

Le barrage à clapets est remis en état.

Une rivière artificielle est réalisée en contournement du barrage. Le débit transitant dans la rivière est de 2 m3/s environ. La rivière présente une pente longitudinale de 2 % conduisant à un linéaire de 75 m environ. La largeur de l’aménagement est de 10 à 15m environ.

 L’aménagement peut être réalisé :

- En rive droite, ce qui nécessite des acquisitions foncières,

- En rive gauche, imposant la reprise des réseaux d’assainissement.

 

                 

 

Fonctionnement et incidences

Jusqu’à un débit de 2 m3/s dans l’Arroux (le débit moyen annuel est de 10 m3/s),

l’ensemble du débit transitera dans la rivière artificielle. Cette configuration contribuera à une forte attractivité de l’ouvrage pour les espèces piscicoles.

Comme dans la situation actuelle, le niveau d’eau en amont du barrage sera constant pour les débits d’étiage et moyen. En crue, le barrage s’effacera.

Avantages

- Respect des obligations réglementaires pour les espèces piscicoles,

- Pratique de la pêche,

- Ouvrage rustique, sans entretien,

- Valorisation paysagère du site,

- Valorisation des usages et notamment du canoë-kayak.

2009 Réhabilitation des barrages sur l’Arroux 09-19 - Phase 1 - 18 - Elaboration de scenarii

Inconvénients

- Conserve l’ouvrage à clapets,

- Impose des acquisitions foncières si l’ouvrage est réalisé en rive droite et la reprise du réseau d’assainissement pour un ouvrage en rive gauche

-------------------

 

                                          DESCRIPTION DE L’OUVRAGE SUR LE TERNIN

 

                                                                       

 

Type d’ouvrage : Moulin, barrage mobile

Localisation :

Cours d’eau : Le Ternin

Commune : Commune d’Autun

Département : Saône et Loire (71)

N° de Parcelles :

Gestion :

Propriétaire : Commune d’Autun pour le barrage M. Lemaire pour le bief et le Moulin

Gestionnaire : Collectif problématique

Usages actuels : Agrément plan d’eau et béal Moulin ; baignade et abreuvoir

Usages anciens : Ancienne forge,

Règlement d’eau : Non retrouvé

Construction : ouvrage ancien moulin présent au 18ème (Cassini)

Travaux réalisés : Reconstruction 40-45 et 1979

 

Classement migrateur : Cours d’eau classé à saumon par l’arrêté du 26 novembre 1987 de la confluence avec l’Arroux jusqu’au pont de la RD516 à Alligny-en-Morvan.

Franchissabilité piscicole : Non.

                                             

 

Impact sur le milieu

Remous du barrage : Fonction des manoeuvres de vanne 400ml min à 1000 ml.

Impacts écologiques et paysagers : Le barrage modifie la hauteur d’eau et le transport solide sur un linéaire

important. Cet ouvrage entraîne une dégradation des faciès écologiques lotiques naturels, propres au

Ternin => mutation des peuplements piscicoles, envasement, atterrissement.

Le barrage est infranchissable, le béal sous certaines conditions pourrait permettre le passage des

salmonidés. Le Ternin, affluent rive droite de l’Arroux en amont du pont Saint-Andoche possèderait le tiers

des potentialités de frayères à sSaumon et le quart de celle à Lamproie du bassin de l’Arroux.

Il s’agit donc d’un ouvrage prioritaire dans le cadre plan « Migrateurs Amphihalins » (contrats de plans Etat

Région) pour accroître le domaine accessible aux saumons).

_____________

 

Suppression du barrage

 

Description de l’aménagement

L’aménagement comprend :

- La destruction du barrage qui est en mauvais état,

- Des terrassements afin de recréer une berge en rive gauche du Ternin et le surcreusement du plan d’eau coté camping,

- Un ouvrage simple, de type radier + buse est mise en place en amont de l’Ile du camping afin de diriger un débit minimal vers le bief du moulin.

                                          

 

Fonctionnement et incidences

Un débit minimal est dirigé vers le plan d’eau du camping qui a pour exutoire le bief du moulin. Le reste des écoulements s’écoule dans le lit du Ternin.

Aucun ouvrage mobile n’est à manoeuvrer.

Sur le plan du transit sédimentaire :

- Le flux principal de sédiment est dirigé dans le lit du Ternin,

- En forte crue l’ensemble sera inondé conduisant à des dépôts dans le plan d’eau sur-creusé. Cet effet pourra être réduit par l’effet de chasse du bief.

Avantages

- Recréation d’un cours d’eau naturel sur un linéaire de 220 m environ qui assure :

- La franchissabilité piscicole,

- La continuité sédimentaire,

- La franchissabilité par les canoës-kayaks.

- Aménagement simple et durable,

- Suppression de tout ouvrage mobile,

- Valorisation des usages : baignade, canoë-kayak,

- Valorisation paysagère.

Inconvénients

- Limite le droit d’eau du moulin car seul un débit réduit est admis dans le bief,

- Gestion sédimentaire du plan d’eau surcreusé.

_____________


 Après concertation avec les membres du bureau et des pêcheurs de l'UGAPM la réhabilitation du barrage de Saint-Andoche et la mise en place d’une rivière artificielle est la solution la plus appropriée.

Qui prend en compte le respect des obligations réglementaires pour les espèces piscicoles migratoires, la Pratique de la pêche plus attractif en ville, la Valorisation paysagère du site avec une autre rivière en parallèle.

 


Barrages Arroux et Ternin