2015


Vendredi après midi, nous avons effectué le dernier déversement d'ombres communs : 2400 ombrets ont été  déversés sur les points de déversements habituels à savoir au lieu dit "le Plessis" et entre le pont de Monthelon jusqu'au barrage des "Granges".



      

                                 Un joli petit ombret


_________

2014


Dans la continuité de notre plan d'introduction des Ombres Communs, environ 1000 ombrets ont été déversés le long du parcours  entre Monthelon et le barrage des "Granges".




   

________


2013

 

Mercredi Après-midi, nous avons procédé au deuxième déversement d'ombres communs (environ 2000) sur le cours d'eau "la Celle" entre le pont de Monthelon et le barrage des "Granges".
Tous les poissons ont été répartis sur le parcours.

 

     

 

 

      

Noah, venu préter mains fortes aux membres de L'U.G.A.P.M

 

     

 

      

 

_____________


2012

 

Mercredi matin, en  présence de Georges Guyonnet (président de la fédération de pêche de Saône et Loire), Alain Mercier (Garde Fédéral) , nous avons introduit l'Ombre Commun.

Environ 2000 ombrets ont été déversés en plusieurs points sur le cours d'eau "La celle" , entre  le pont de Monthelon, et le Barrage des Granges.

      

      

 

La taille des Ombrets est comprise entre 7 et 12 cms.

 

   

(Photos Gérard Carré)

______________

 

Déversement d’ombres communs dans La Celle 

C’est en fonction de la granulométrie de la rivière que les lieux de déversements ont été sélectionnés.

Après avoir réalisé l’inventaire piscicole de La Celle dans le secteur du pont de Monthelon, la Gaule autunoise, appuyée par la Fédération départementale de pêche, a décidé d’introduire l’ombre commun (Thymalus Thymalus) dans cette rivière morvandelle.

C’est la souche « Loire » qui a été retenue par les techniciens de la fédération. Ce ne sont pas moins de 2 000 sujets d’environ sept centimètres (nés au printemps) qui ont ainsi rejoint cette rivière déjà peuplée en truites. Le plan d’empoissonnement s’étalera sur cinq années : trois fois 2 000 les premières années, puis deux fois 1 500 ensuite.

Des comptages seront réalisés au printemps et à l’automne afin d’avoir un suivi précis de cette implantation de l’un des salmonidés les plus prisés des pêcheurs à la mouche. « Nous ne mettrons plus de truites de déversement dans ce secteur de pêche et, en fonction de la colonisation de la rivière par l’ombre commun, un parcours de pêche no-kill verra certainement le jour dans les années futures », indique Jean-Louis Gabriel, président de l’Aappma. Une opération importante pour la société de pêche, qui finance cette opération de peuplement de La Celle, puisque les ombres coûtent 1,05 € pièce.

 Article Gérard Carré 

 


Déversement Ombres Communs