L'ECREVISSE ROUGE DE LOUISIANE

 

 

 

 

 

 

 

Originaire d'Amérique du Nord, elle est facilement reconnaissable à sa couleur rouge sang de sa partie ventrale et de ses pattes. Cette espèce est surabondante dans le Marais breton, Le Marais Poitevin, la vallée du Lay.                                                                                                                           

 

Introduite dans les années 1970, pour des raisons commerciales (pour compenser la réduction des importations en provenance de Turquie et la disparition des populations d’écrevisses  indigénes).                                                                                                                                              

 

L'écrevisse de Louisiane est omnivore, elle est avant tout carnassière et très agressive, elle peut s'attaquer aux têtards de grenouilles, aux pontes, petits poissons, larves diverses... Elle peut également consommer des plantes aquatiques et semi-aquatiques. A partir de son trou, l'écrevisse bien ancrée peut se saisir de proies plus volumineuses.

 

 

 

 

Elle rentre en compétition directe avec les écrevisses indigènes,  elle est également porteuse d’un champignon qui décime les écrevisses indigènes comme l'écrevisse à pattes blanches .

Elle creuse des terriers de près de 2 mètres. Elle augmente la turbidité de l'eau.

 

Elle présente un cycle de deux reproductions par an. Adulte, elle est longue de 10 à 15 cm, une femelle, selon sa taille, donne de 200 à 750 œufs, par ponte. Agée de six mois elle peut se reproduire pour la première fois. Sa prolifération est inquiétante, elle peut atteindre dans certain secteur 2,5 tonnes/hectare.

 

Elle est résistante aux eaux polluées et pauvres en oxygène (lorsque l'oxygène vient à manquer l'écrevisse grimpe en surface et utilise l'oxygène atmosphérique)  et aux eaux ayant une forte salinité. Lorsqu'un milieu devient défavorable, elle peut parcourir de grandes distances sur la terre ferme.

 

Un arrêté est pris en 1983 : il interdit l'importation, le transport et la commercialisation de l'écrevisse de Louisiane. Cette espèce est classée « espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques ».

 

Il n'existe actuellement pas de solution suffisamment sélective pour éradiquer cette espèce. La seule méthode véritablement efficace pour limiter la densité est la pêche intensive.

 

Son introduction dans les eaux soumises à la réglementation est strictement interdite, même à des fins scientifiques.

 

Contrairement aux autres espèces d'écrevisses autochtones dont la pêche est totalement interdite, celle de l'écrevisse de Louisiane est possible toute l'année.

 

 

 

Mentions Légales

 

L' Ecrevisse Rouge