La Perche soleil

 

 

 

 

 

Espèce originaire de l'Amérique du nord, la perche soleil a été introduite en France en 1877.

 

Sa reproduction artificielle a été réalisée pour la première fois en 1887 (Bertrand, 1890). Son extension s'est poursuivie au cours de la fin du Son extension s'est poursuivie au cours de la fin du XIXème et du début du XXème siècle. Parente du Black-bass, la perche soleil est un joli petit poisson, mais un fléau dans nos rivières, elle détruit la ponte des autres espèces de poissons.

Cette croqueuse de frai et d'alevins met en danger les autres populations autochtones. 

 

 Sa prolifération n'est pas sans incidence, dans les milieux aquatiques, sur la faune et la flore indigène. Un ragondin peut consommer par jour, jusqu'à 25% de  son poids en végétaux frais prélevés sur les prairies et dans les cultures. Les dégâts ne s'arrêtent pas à son appétit, les terriers creusés   ragilisent les berges, les digues, les petits ouvrages et comblent les ruisseaux.

Lors de la reproduction entre mai et juillet la robe du mâle assez pâle d'ordinaire, prend une belle coloration.

La tête se couvre de rayures bleues ou verdâtres et la tache sur l'opercule branchial devient plus lumineuse.

Sur le dos vert doré apparaissent des marbrures rouge-brun, la couleur du ventre varie entre orange et rouge-brun et bleues parcourent les flancs jaune verdâtre, la nageoire dorsale est elle aussi parsemée de taches spontanées.

Une perche-soleil mesure au maximum 20 cm pour un poids rarement supérieur à un kilo.

Les mâles présentent une tache rouge sur leurs opercules.

Elle fréquente les rivières de plaine aux eaux calmes, et plus encore les eaux stagnantes des étangs.

Ce poisson est sédentaire et grégaire. 

 

Carnivore, la Perche-soleil consomme volontier les œufs et alevins de poissons.

A ce titre, elle est classée comme nuisible et son éradication est recommandée.

Elle peut rester longtemps parfaitement immobile pour d'un coup se précipiter sur quelque chose qui a bougé, c'est un carnassier d'un appétit insatiable.

  On l'appelle également boër, calicot, calico-bass,perche dorée, alicoba.                                                                                                              

 Source Internet

 

Mentions légales

                                                                                                                                 

La Perche Soleil