Presse Halieutique

 

Assemblée Générale Carpiste Club Du Morvan 2018

AUTUN – ASSOCIATION

La bonne santé du Club Carpiste du Morvan

Dimanche matin, dans les locaux prêtés par la Gaule Autunoise pêcheurs morvandiaux, s'est déroulée l'assemblée générale du Carpiste-club du Morvan en présence de Pascal Pomarel, adjoint aux sports et aux loisirs, et de Christophe Léocade, vice-président de l'AAPPMA (Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique) d'Autun.

Un règlement draconien

Lors de l'assemblée générale en janvier 2016, le club avait mis en place un nouveau règlement plus draconien que le précédent. Le résultat s'est fait sentir dimanche matin puisque les 12 adhérents à l'association étaient tous présents à cette assemblée générale « Il règne une bonne entente et la convivialité sont les qualités premières de notre club » a expliqué Gilles Malaty, le président.

Les enduros en 2018

Le 19e  enduro de 72 heures aura lieu les 18, 19, 20 et 21 mai sur les bords du plan d'eau du Vallon. Il sera suivi par un autre enduro de 96 heures qui se déroulera à Saint-Agnan du 18 au 22 septembre.

Les finances

Selon le président, « les comptes sont excédentaires malgré l'achat de vestes et de matériel, ceci grâce à l'enduro de mai qui a rapporté 1200 € ».

Une sortie

Le club se déplacera les 3 et 4 mars prochains au salon de Montluçon afin de prendre connaissance des nouveautés dans le domaine halieutique.

Jean-François Robert (CLP)

_______________

 


_________



__________



____________



______

Les deux week-ends « Pêche à la Mouche » font mouche 

Soixante-cinq pêcheurs le premier week-end. Au moins autant le second. Des avis plus que positifs. Des pêcheurs venus des quatre coins du département de Saône-et-Loire, de la Nièvre, voire même de Haute-Savoie… S’il fallait une preuve de la pertinence de la création d’une réserve de pêche à la mouche sur l’Etang des Cloix, la Ville d’Autun, la Fédération de Pêche de Saône-et-Loire et la Gaule Autunoise l’ont.
Destinés à vérifier  le potentiel du site de l’Etang des Cloix  comme réserve pour la pratique de la pêche à la mouche, le « homing » a été une franche réussite. Aussi, le plan d’eau autunois a toutes les chances de devenir la première réserve de pêche à la mouche de Saône-et-Loire. « Cela va contribuer à la poursuite du développement de la pratique de la pêche sur Autun. On doit trouver une diversité des pratiques sur le territoire », indique Rémy Rebeyrotte, avant d’adresser des remerciements à tous les acteurs qui ont permis d’aboutir à ces deux week-ends. De la Préfecture de Saône-et-Loire, au SMEMAC en passant par la fédération départementale de pêche et l’APPMA d’Autun.
Développement de l’activité donc, mais également développement de l’attractivité. « C’est un élément de plus pour Autun », indique le maire d’Autun. Et au cours de ces deux week-ends, les organisateurs ont bien vu que les pêcheurs étaient prêts à venir de très loin pour s’adonner à ce sport qu’est la pêche à la mouche.  A terme, l’objectif est de proposer une activité de d’octobre à mai, hors de la période d’étiage. « Le fait de la présence d’une réserve va permettre de maintenir le site en état », indique encore l’édile.
Jean-Louis Gabriel s'est dit pour sa part heureux de voir autant de pêcheurs sur le site. « C’est l’aboutissement d’un vieux projet qui a connu des hauts et des bas », souligne le président de la Gaule Autunoise. Et de reprendre : « Ce réservoir va permettre  aux pécheurs d’étendre leur pratique ». S’initiant pour la première fois à la pêche à la mouche, le président de la Gaule Autunoise a pu juger de la vitalité des poissons. « C’est sportif », concède-t-il, souhaitant que les poissons soient combatifs. C’est tout le sens du déstockage menés depuis ce mardi matin à l’Etang des Cloix.

Bastien MIGAULT




____

______________


PÊCHE DE COMPÉTITION

Le comité régional reçu à Autun 


L’assemblée générale du comité régional de Bourgogne s’est déroulée dimanche. Pour la troisième année, l’Aappma d’Autun a accueilli dans ses locaux et tous les responsables départementaux. « Nous tenons, une fois encore à vous remercier pour votre accueil. Nous nous sentons chez nous », a lancé Frédéric Linard, président du comité régional de Bourgogne.

En effet, Jean-Louis Gabriel attendait les responsables autour d’une tasse de café et de petits croissants. « Les liens profonds qui nous unissent sont importants pour la mise en valeur de la pêche dans notre département et en particulier sur le plan d’eau du Vallon. Cette année encore deux concours, comptant pour le challenge des plus de 55 ans seront organisés le 19 août et ce sera avec grand plaisir que nous viendrons pour cette compétition », a commenté le président du CD 71.

La pêche de compétition utilise les parcours gérés par les sociétés de pêche, il est donc très important « que le courant » passe entre tous les acteurs du développement du loisir pêche.

(article jsl)

_______



______


20ème Anniversaire du Carpiste Club du Morvan


_____




____________________

 

Carpiste CLub du Morvan

 

 

Dimanche matin, s’est tenue l’assemblée générale du Carpiste club du Morvan qui prépare un enduro de 72 heures, du 6 au 9 juin, pour fêter ses 20 ans.

 

 

A l’EVA, les membres du comité directeur, présidé par Gilles Malaty et les adhérents étaient rassemblés pour évoquer et faire le

 bilan de la saison 2013 et préparer l’année 2014.Pascal Pomarel et Jean-Louis Cormier représentaient la municipalité.

Les bilans

L’association se porte bien. « Les bénéfices des enduros sont en totalité reversés dans des lots afin que les carpistes repartent

 satisfaits », a expliqué le président.

Les effectifs restent stables, les départs étant compensés par de nouveaux adhérents. Si la saison de pêche a été qualifiée de

médiocre par le président, en revanche, Gilles Malaty a exprimé sa satisfaction sur la participation aux deux enduros

organisés par le club, regrettant seulement le peu d’Autunois présents à l’enduro d’octobre.

Les projets 2014

Le Carpiste club du Morvan prépare une saison 2014 intense, avec un événement majeur pour célébrer les 20 ans de

 l’association. Avec l’accord de la mairie et de l’AAPPMA

d’Autun, un enduro de 72 heures sera organisé du 6 au 9 juin, au plan d’eau du Vallon. « Pour les inscriptions, il sera donné priorité aux participants de l’édition précédente », a souligné le président.

 

L’empoissonnement

De la longue discussion sur le sujet, on retiendra les propos de Jean-Louis Gabriel, président de l’AAPPMA d’Autun, qui a suggéré qu’un inventaire du lac soit réalisé pour ne

pas créer un déséquilibre. Pour Pascal Pomarel : « Il faudra y venir pour réaliser un bon nettoyage du lac. ».

Pour conclure cette réunion, au sujet des incivilités autour du lac, Jean-Louis Gabriel a tenu ces propos : « Le lac, un lieu à gérer plus qu’à contempler. »

(Article et Photo Jsl)

 

______________

 

Fédération

Hausse du prix de la carte de pêche prévue en 2014

 

« Une nouvelle fois, nous nous sommes élevés contre la hausse prévisionnelle en 2014 de la CPMA* appliquée à certaines cartes de pêche, Lance Georges Guyonnet, président de la fédération départementale de pêche. Cette décision a été prise après un vote à bulletin secret lors du congrès de fin juin au siège de la FNPF». Le vote concernait 97 fédérations de pêche et union régionale. Mais cette fois, le mécontentement s’est un peu plus affiché puisque 23 ont voté contre cette hausse et 16 se sont abstenues. La hausse sera de 1 € pour la carte de pêche majeure, de 1 € pour la carte mineure (12 à 18 ans) et de 0,50 € pour la carte découverte. « La carte majeure à 90 € va devenir très onéreuse pour certaines catégories de pêcheurs. La fédération nationale doit pouvoir faire des économies ailleurs », insiste le président de la fédération départemental.

Lors de ce congrès, il a été annoncé qu’une enquête nationale sera mise en place d’ici la fin de l’année afin de modifier certaines règles qui régissent la pêche en France. La fédération de Saône-et-Loire, fidèle a sa déontologie se dresse contre cette gestion qui consiste à appliquer une hausse des prix des cartes de pêche. « D’autres réflexions doivent être appliquées que celle de la politique de la hausse des cartes de pêche », avance Georges Guyonnet, administrateur à la fédération nationale.

(*) CPMA : Cotisation pour les milieux aquatiques

(article JSl : Gérard Carré)

______________

CD71

Les rendez-vous nationaux et régionaux des clubs en 2014

 

Le comité régional de pêche de compétition s’est réuni ce samedi à Autun dans les locaux de l’aappma d’Autun. Il était nécessaire de préparer l’assemblée générale qui se déroulera le dimanche 23 février 2014 à partir de 9 heures, dans ces mêmes locaux.

Après un bref tour d’horizon des épreuves 2013, c’est l’avenir que le CR de Bourgogne se devait de préparer. Une très bonne nouvelle devrait voir le jour d’ici début décembre, avec une modification de la répartition géographique des championnats de 3e division. « Un découpage de la France qui sera décidé au niveau de la FFPSC, mais qui permettra d’alléger les déplacements des compétiteurs dans l’hexagone » indique Frédéric Linard président du comité régional de Bourgogne.

Le championnat de France 3e division moulinet se déroulera dans la Côte-d’Or, celui de 1re division nationale à la plombée aura lieu à l’étang du Bourdon dans l’Yonne et la 2e division nationale corpo à l’étang de la Gaule de Champforgeuil.

Pour ce qui est des épreuves régionales, le championnat des clubs réunira une centaine de pêcheurs dans notre département courant mai. L’accent a aussi été mis sur les jeunes avec la mise en place probable d’un championnat qui permettra ainsi aux futurs « grands » compétiteurs de se mesurer entre eux. Les autres épreuves régionales ont été attribuées : moulinet dans la Nièvre, pêche mixte en Côte-d’Or, vétérans dans l’Yonne.

___________

 

CARPISTES-CLUB DU MORVAN

14 équipes pour un enduro particulier

 

 

Le week-end dernier, le Carpistes-club du Morvan, présidé par Gilles Malaty, a organisé un enduro de la carpe interne à l’association. Ont été invités les adhérents à l’association et des amis du club.

Cet enduro n’avait rien à voir avec une épreuve classique du genre. Tout le monde, y compris les responsables du club, y ont participé, « une manière de remercier tout le monde de son investissement lors de l’enduro du mois de juin », a tenu à préciser Gilles Malaty.

Débuté vendredi après-midi, cet enduro s’est clôturé dimanche midi par la remise des prix en présence de Pascal Pomarel, adjoint aux sports, au cours de laquelle l’équipe vainqueur a été tirée au sort. Ainsi, en un peu moins de 48 heures, 15 carpes, soit 196, 840 kg, ont été pêchées. Dans son discours, le président a remercié la ville d’Autun, l’Association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques) d’Autun et les partenaires du club.

(article Jsl)

_______

 

ALCOOL ASSISTANCE 

16 participants au concours de pêche 

 

L'association présidée par Patrick Fromont organisait, samedi matin au pied des crassiers de L'Orme, son traditionnel concours de pêche qui a réuni 16 pêcheurs.

En fin de matinée, dans ses locaux à Saint-Pantaléon, les résultats du concours ont été proclamés en présence de Monique Gatier et Jean-Louis Cormier, pour la municipalité, et de Jean-Louis Gabriel, président de la Gaule autunoise pêcheurs morvandiaux.

Patrick Fromont a dédié ce concours aux personnes de l'association décédées dans l'année.

Résultats

Féminines : 1re , Madeleine Marzek (410 g); 2e , Lucelle Ducret (340 g). Masculins : 1er , Patrice Navarro (3,720 kg) ; 2e , Michel Ridel (400 g) ; 3e , Michel Reb (350g) ; 4e , Emile Lemoine (330g) ; 5e , Jean-Louis Gabriel qui a remis son lot au 6e , René Tétard.

 

( Article JSL, J.F Robert)

 

______

 Belle Prise !

 

Barrage du pont du Roi :

 

 

_________

 

 

________

 

Daniel Sauce, un passionné de la pêche à la mouche

 

Daniel Sauce (Photo jsl)

 

La pêche à la mouche est une chose, mais les fabriquer, c’est une autre histoire. Daniel Sauce 62 ans, est un ancien instituteur à la retraite. Il a été pris de curiosité, dans les années 90, en regardant le film de Robert Redford, Et au milieu coule la rivière. Le geste, la technique, tout lui a plu. Il prend alors contact avec la Gaule autunoise ; c’est le déclic. Sa rencontre avec Jacques Boyco, capitaine de l’équipe de France de pêche à la mouche qui a remporté six fois le titre de champion du monde, le conforte définitivement dans sa nouvelle passion.

15 ans de passion

Depuis maintenant près de 15 ans, Daniel passe beaucoup de temps à la réalisation de ses mouches, mais aussi à les essayer dès que la saison est ouverte.

Chez lui, il en possède plus d’un millier, fabriquées par lui-même. Patience et ténacité sont de mise pour travailler de si petits objets. Chacune a sa personnalité et est faite de plumes, de poils, ainsi que de différents matériaux. Certaines sont de véritables œuvres, comme celle qu’il a montée en broche et qui est une imitation d’une mouche de l’époque victorienne. Travaillée avec des crêtes de faisans dorés, de soie, des plumes de canards mandarins et de canards malards. Tout un art en soi. Dans les années à venir, Daniel aimerait pouvoir faire de l’initiation à la pêche et à la fabrication de mouches, afin de transmettre son savoir et sa passion.

« C’est une fierté de prendre une truite avec une mouche que l’on a fabriquée soi-même. Et puis, le geste du lancé est beau  », confie-t-il  (article jsl)

_____________

 

Franck Lamalle, spécialiste de l'Arroux

 

La traque des gros sujets de l’Arroux est une vraie passion pour Franck Lamalle. Photo G. C. (CLP)

 

La pêche, Franck, la vit au bout des doigts. Une passion transmise par Jean, son père. Cet Autunois aime à traquer les carnassiers, en particulier dans l’Arroux.

Je pêche au poisson mort manié. C’est la pêche qui me procure le plus de réussites. En particulier, je capture de très gros brochets qui sont souvent calés sous les souches. » La passion de la pêche a conduit Franck à mettre au point une monture de fabrication artisanale. Un petit bijou de simplicité et d’efficacité.

Le sens de l’eau

« Ce qui est important, c’est d’avoir une bonne lecture de l’eau. On doit deviner où se trouve le carnassier. Le sens de l’eau ne s’apprend pas. Il s’acquiert au fil du temps. Un poste à carnassier varie en fonction de la saison, de la température et du niveau de l’eau. Il n’est pas rare de faire mordre de beaux sandres, dans les têtes de courant car souvent le soir, les sandres sont à l’affût des petits poissons », commente Franck et ajoute : « J’ai parfois capturé des sandres dans moins de 50 centimètres d’eau. Il faut s’adapter à la rivière pour avoir de fortes chances de réussite. » Ce spécialiste du carnassier aime à pêcher l’Arroux, d’Arnay- le- Duc à Étang-sur-Arroux, mais de très nombreux postes sont bien présents dans le secteur d’Autun. « Le barrage de Saint Andoche recèle de très nombreux gros brochets ainsi que le parcours bien connu du « Jambon ». J’aime aussi rechercher les sandres à Cordesse ou à Igornay. Ce sont des secteurs moins pêchés. » Cette rivière qu’il connaît si bien, il en fait aussi l’analyse : « La population de carnassiers semble être en baisse, mais de très gros spécimens en brochet et en sandre y sont bien présents. Il y a plus de brochet à prendre que de sandres. » puis il ajoute : « Cette baisse du nombre de sujets est peut-être liée à la pression de pêche. S’il n’y a pas vraiment plus de pêcheurs, ces derniers sont plus appliqués. Ils traquent, utilisent différentes techniques, et arrivent ainsi à capturer pas mal de beaux poissons. »

Pour capturer les gros brochets de l’Arroux, Franck utilise une canne puissante (15 à 50 grammes) et surtout de 3,20 m de longueur. Elle est munie d’un moulinet garni de tresse en 16/100°. « Je pêche du bord, aussi est-il indispensable de maîtriser rapidement les beaux spécimens. Je pêche les souches, les bordures encombrées. J’aime aussi la pêche dans le lac de Saint-Aignan. Je réussi très souvent, en particulier au niveau de la pêche des sandres. Une passion qui conduit Franck à fabriquer ses mouches artificielles, destinées à la pêche à la mouche de la truite.

Il pense à l’avenir

Il a transmis sa passion à Antoine, son fils, âgé de 11 ans qui a déjà de nombreux carnassiers à son actif. En ce qui concerne l’avenir de la pêche, il est lucide. « Une meilleure gestion est déjà en place, mais on se doit d’aller au-delà. La mise en place de réserves alternées tous les deux ans sur les parcours, devrait permettre une meilleure reproduction des carnassiers. Pour le sandre et le brochet, nous devrions augmenter les tailles de capture ou bien encore limiter le nombre de prises par jour. »

Ce pêcheur passionné sait transmettre son savoir et penser à l’avenir de son loisir favori.

Il fait parti de cette nouvelle génération de pêcheur, pour qui la pêche se doit de continuer d’évoluer et qui doit se pratiquer dans la convivialité. (article Jsl)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions Légales

Presse Halieutique